Comment je médite

Le dans «tips» par Eleos
Mots-clés: , ,

Tout d'abord, pourquoi j'ai voulu méditer ? C'est dû à multiples choses, mais notamment des recommandations de différents psychologues pour pouvoir me concentrer, et surtout une connaissance qui lorsqu'elle me gérait durant certaines de mes crises, et insistait pour que j'aille méditer au lieu de continuer à réfléchir en boucle sur le sujet. Après le début de mon burnout scolaire, j'ai décidé pour améliorer mon hygiène de vie de m'entrainer à méditer pour, dès qu'en cas de besoin, je puisse me calmer.

J'insiste et insisterais tout au long du post : c'est ma technique de méditation. Elle est différente de ce qu'on m'a appris, et je vous invite à expérimenter pour trouver ce qui vous apportera le plus.

Commençons simplement

Bon, commençons simplement. Asseyons-nous confortablement, si possible le dos avec un oreiller (si contre un mur ou une chaise). Mettons un timer où utilisons une application (j'utilise et recommande Meditation Assistant, disponible sur F-Droid). Je vous recommande de mettre un timer de 10 minutes. Ça peut paraître long au début mais en fait ... qu'est-ce que 10 minutes sur une journée ?

Fermons les yeux

Puis, nous enchainons avec un exercice simple : nous allons compter 30 inspirations / expirations. Comptez dans votre tête, inspiration, expiration "1", inspiration, expiration "2" ...

Si jamais vous commencez à penser à quelque chose d'autres, ne vous blâmez surtout pas. Reprenez simplement là où vous vous étiez arrêté de compter, et reprenez.

Seconde étape : sentir son propre corps

Maintenant que nous avons compté jusqu'à 30 inspirations / expirations, notre corps est déjà plus calme et relâché de certaines pensées intrusives.

Nous allons imaginer un point sur le haut de notre crâne, et chercher à le sentir, comme avec un léger picotement. Inspirons, expirons, en nous concentrant sur ce point. Puis commençons à le faire déplacer sur notre crâne : en arrière, gauche, droite, avant. Essayons de nous focaliser sur une position, sentir ce point / picotement, et inspirer / expirer, 2 à 3 fois, en se focalisant sur la localisation de ce point.

Je fais personnellement déplacer le point sur les éléments suivants de mon corps :

  • crâne (centre, gauche, droite, arrière, devant)
  • front
  • sourcil gauche, puis droit
  • œil gauche, puis œil droit
  • nez
  • pommette gauche, joue gauche
  • pommette droit, joue droite
  • menton
  • cou devant, gauche, arrière, droit
  • épaule droite
  • bras droit
  • coude droit
  • avant bras droit
  • main droite
  • épaule gauche
  • bras gauche
  • coude gauche
  • avant bras gauche
  • main gauche

Ceci est mon ordre personnel, il me suffit amplement, mais vous pouvez vous concentrer sur d'autres points de votre corps (votre dos, votre torse, ventre, jambes ...)

À nouveau, si vous pensez à autre chose, ne vous blâmez pas, et tentez de vous reconcentrer sur votre point. Si jamais vous n'y arrivez pas, faites 5 inspirations / expirations, et replacez à nouveau votre point sur la zone décrite.

Je pourrais tenter de vous décrire en détail mais je me sens encore trop incertaine du pourquoi cette méthode fonctionner, en tout cas sur moi. Il semblerait que ceci est très proche de ce qui est fait en méditation pleine conscience, l'objectif étant de prendre conscience de son corps et de l'état dans lequel il est, pour reposer son esprit.

Conclusion

Comme dit en introduction, vous venez de lire ma méthode. Elle est complètement flexible, des localisations sur lequel vous ferez passer le point à l'introduction. Changer des petites parties, changer tout, jusqu'à ce que vous vous sentiez bien et en calme après une séance de méditation.

Certains utilisent de la musique, d'autres non. J'ai commencé en m'isolant du monde extérieur avec de la musique (Youtube en est rempli), mais j'ai trouvé que juste porter mon casque pour étouffer les bruits extérieurs et "écouter mon corps" m'était plus confortable. Essayez, trouvez ce qui vous plaît le plus.

Point très important que j'ai peu soulevé jusqu'ici : la méditation n'est pas innée, il faut la travailler, presque comme du sport. Vos premières sessions peuvent être compliquées, avec de nombreuses pensées qui viennent vous déranger. Comme je vous l'ai indiqué, ne vous blâmez pas, et reprenez là où vous vous étiez arrêté.

Méditez bien, prenez soin de vous.